samedi 29 octobre 2016

Pierre et la sorcière



Au village, tout le monde a peur de la sorcière.
Tout le monde, sauf Pierre, le galopin qui n’a peur de rien ! Jusqu’au jour où cric crac, la sorcière l’enferme dans son sac ! Et si c’était l’occasion pour Pierre de jouer un sale tour à la sorcière ?

- Des dialogues vifs et enlevés, des chansonnettes, et le langage fleuri de la sorcière...

- Couleurs ardentes et encre de Chine, Roland Garrigue nous transporte dans son univers végétal et mystérieux.



On retrouve dans cet histoire un petit Pierre très sûr de lui, malin et impertinent (qui rappelle furieusement un autre Pierre...). Il est seul dans son village à ne pas avoir peur de la sorcière qui vit dans la forêt et le démontre tout au long de cette histoire dans laquelle il déjoue les mauvais tours de la sorcière les uns après les autres, et à son tour, joue de mauvais tour à celle-ci.






Cette histoire, tirée de la tradition orale, est une version flamande. On y retrouve un peu de Chaperon rouge (ne va pas dans la forêt !), l'impertinence de Pierre et le loup, une sorcière ressemblant fort à celle de Hansel et Gretel (dont elle subira d'ailleurs le sort).






Le texte est rythmé, les illustrations rendent parfaitement l'ambiance (j'adore la maison de la sorcière), le texte ravira les enfants : des onomatopée en pagaille, une petite ritournelle, et une sorcière jurant à souhaits, avec des expressions on ne peut plus fleuries.

En observant attentivement les illustrations, on peut apercevoir bon nombre d'animaux aux différentes expressions selon le moment de l'histoire.

Bref, gros coup de coeur sur ce titre !








Premier parcours lectures : Projet lecteur

Un petit outil qui peut-être très pratique pour présenter le livre à la classe : ici



Aucun commentaire:

Publier un commentaire