mardi 5 mai 2015

Igor et Souky à la Tour Eiffel


Igor et Souky à la Tour Eiffel
Sigrid Baffert et Sandrine Bonini
éd. Les éditions des éléphants

Dans cet épisode "pilote" de la série, Igor va non seulement découvrir l'un des monuments les plus célèbres au monde, mais également faire la connaissance de Jaya, la nouvelle compagne de son papa, et de sa fille Souky !

Aujourd'hui, Papa emmène Igor visiter la tour Eiffel. La Dame de fer est impressionnante : haute comme 65 girafes empilées, elle pèse le poids de 2200 éléphants et parle presque toutes les langues ! Mais papa profite de l'ascension pour lui présenter une autre dame, dont il est visiblement amoureux : Jaya, la maman de Souky, une petite fille qui n'a pas la langue dans sa poche...





Un vrai coup de coeur pour ce titre découvert aujourd'hui même en librairie. Pourquoi ce titre m'a-t-il tout de suite attiré ? Pour la Tour Eiffel en arrière plan.

Plus que l'histoire de la rencontre d'Igor et Souky, qui est bien intéressante en soi, je n'ai pas en tête un autre titre qui traite de ce thème : la rencontre de la nouvelle compagne/ du nouveau compagnon, c'est bien cette découverte de la Tour Eiffel qui m'a plu, une belle balade d'un mercredi après-midi.






L'arrivée à la Tour Eiffel, et la montée progressive dans les étages sont l’occasion de découvrir de petites anecdotes sur la Dame de fer, d'en apprendre davantage sur sa construction.

Il y a d'ailleurs une ambiguïté dans la rencontre annoncé par le père d'Igor au début de l'album : le père d’Igor lui annonce qu’ils vont rencontrer une dame … s’agit-il juste de la Dame de fer ?








Un exemple ci-contre d'une magnifique page, qui me fait penser au tableau de La Tour Eiffel rouge de Robert Delaunay. D'ailleurs, au pied de la Tour, ne serait-ce pas l'artiste lui-même ?











Cette visite  s’achève sur une double page consacrée entièrement au monument. Des dates clés et des repères chiffrés qui sont un bon résumé de ce qu’on peut retenir d’une visite guidée de la Tour Eiffel, c'est simple, synthétique.










L'illustratrice, Sandrine Bonini, alterne les scènes de BD et des illustrations pleines pages, ce qui apporte un certain dynamisme à cet album.


Vous pouvez allez sur le site de l'auteure par ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire