lundi 6 juin 2016

Apprendre à lire et à écrire - Où en est la recherche ?


Voici juste un "teaser " d'article, je viens tout juste de terminer de visionner cette très intéressante vidéo d'une conférence de Roland Goigoux autour de l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, présentation d'une vaste étude à laquelle plusieurs classes de CP de ma circonscription ont participé, parmi les classes 130 suivies (2500 élèves), et début d'analyse.

Cette étude tente d'expliquer les différences de performances chez les élèves à la fin du CP, en tentant de comprendre d'où proviennent ces différences et dans quelle mesure les pratiques du CP ont pu influencer ces performances.



Toutes les facettes de l'enseignement de la lecture donnent lieu a une communication que je vous invite à visionner ici.

Analyse des données de l'étude :

Suite à l'analyse de ces données, on nous présente dans ces vidéos une explication de la différence des progrès des élèves selon les caractéristiques pédagogiques. Cela permet de lister les traits caractéristiques des pratiques les plus efficaces et également les pratiques pouvant fragiliser les apprentissages des élèves identifiés comme les plus fragiles en début d'année.

Les vidéos sont vraiment très intéressantes. Je ne les ai encore pas toutes visionnées, mais si on en doutait encore, apprendre à lire et à écrire sont des tâches complexes. Il n'y a pas une bonne pédagogie, mais différentes façons de faire, de même pour les manuels utilisés en classe.
De manière surprenante, ces études nous renseignent sur la compréhension : c'est le domaine dans lequel la pédagogie a le moins d'influence....

Pour l'instant, un point qui m'a bien marqué, c'est l'importance des textes lus par l'enseignant et sur lesquels on travaille en compréhension orale. Pour moi, c'était déjà une évidence, mais de voir que les recherches confortent ce point est rassurant quelque part. Il ne suffit pas de travailler la compréhension uniquement sur des textes déchiffrables par les enfants, mais il faut également les confronter à des textes plus complexes pour travailler la compréhension implicite, se mettre à la place des personnages, trouver l'intention de l'auteur, expliciter l'implicite.

Mieux les élèves comprennent les textes qu'on leur lit, mieux ils comprennent les textes qu'ils lisent seuls.

J'ai noté de nombreux points très intéressants, comme le point sur les activités de phonologie, le travail sur le compréhension, les étonnant résultats des études sur la copie, la production d'écrits.
En compréhension d'écrit ce qui m'a le plus surprise c'est la part des acquis des élèves arrivant en CP et le poids des CSP, surprenant dans le sens que c'est la compétence sur laquelle l'apprentissage a le moins d'effet, compétence qu'il est très peu aisé de faire évoluer.

Autres liens :

* matériel directement utilisable en classe : Lectorino et Lectorinette de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, j'en parle : ici


  Et en cours de rédaction, la version pour les GS CP !!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire